Actualité des VTC

Retrouvez toute l'actualité des VTC !
Uber augmente ses tarifs

Uber augmente ses tarifs

08.12.2016.

Uber France augmente ses tarifs

Uber a récemment annoncé une augmentation des tarifs de ses services en France. Cette annonce fait suite aux plaintes émises par les chauffeurs de la plateforme. En effet, ces derniers ont pointé du doigt la baisse considérable de leurs revenus depuis maintenant un an. Cette réforme initiée par la plateforme de réservation de VTC vient à point nommé. Elle intervient au moment où le parlement français envisage l’adoption de la loi Grandguillaume, dont l’objectif est d’apaiser les relations, dans le cadre du transport public de personnes, entre les autres voitures de transport avec chauffeur et les taxis. Par ailleurs, la loi Grandguillaume vise aussi à limiter l’influence des plateformes sur les chauffeurs et à rendre difficile l’accès à la profession. En termes clairs, les prix proposés par la plateforme via UberX, son service classique, connaîtront une hausse allant de 10 à 15%. C’est ce qu’a annoncé la plateforme sur son site jeudi. En plus de cela, une autre nouveauté sera observée au niveau d’un des services offerts par Uber. Les clients seront désormais clairement fixés sur le tarif des courses dans le Grand Paris. Une mesure qui vise à lever tout doute quant au prix de transport dans cette région. Cependant, dans toutes les villes du monde où est appliqué le service UberX, la plateforme relève de cinq points la commission lui revenant sur les prix des courses, soit 25%.

.

Avant la mise en œuvre d’une telle mesure, Uber affirme avoir mené des négociations autant avec les chauffeurs qu’avec les associations de chauffeurs VTC. Les syndicats, la CCFDT en l’occurrence, ne sont pas restés en marge de ces négociations. Suite à des poursuites judiciaires enclenchées contre elle par l’Urssaf, en vue de requalifier les chauffeurs en salariés, la plateforme a fortement revu ses positions. En ce sens elle affirme que « Pour 2017, notre priorité est d’améliorer la condition des chauffeurs ». Dans le même temps, elle rassure que l’impact de ses réformes sur les passagers serait minime. L’an passé, Uber avait appliqué une réduction de 20% de ses tarifs, promettant à l’époque une amélioration de la condition financière des chauffeurs. Le processus est désormais en bonne voie.

.

Il faut dire qu’au départ, cette décision avait créé des mécontents au sein même des chauffeurs. Parmi eux, certains déploraient une détérioration des dans lesquelles ils travaillent. Néanmoins, d’autres acteurs du domaine ont trouvé le bienfondé de cette réforme initiée par Uber. Dans des propos relayés par France Presse, Bertrand Altamayer, cofondateur de la plateforme de VTC Marcel a salué cette augmentation des tarifs d’Uber. Il affirmait dans ce sens « On va enfin être à armes égales et arrêter ce dumping artificiel ; pour nous, c’est une très belle opportunité ». Dans le même ordre d’idées, au PDG d’Allocab, Yanis Kyansky, de renchérir « Si on veut avoir un client bien servi, il faut avant tout lui envoyer un chauffeur content de travailler, c’est-à-dire qui gagne bien sa vie ». Selon ses dires, Uber a compris, à temps, la nécessité de renforcer la qualité de ses services.

.

Jean-Claude Resnier, qui est à la tête de l’association des VTC de France, et de certaines organisations syndicales comme le SCP/VTC, considère que cette annonce d’Uber n’est qu’illusoire tant que les employés ne seront pas traités légalement, dans le respect des normes, en payant leur TVA ainsi que leurs charges et impôts sur le territoire français. Le communiqué d’Uber intervient au moment où une marche de protestation des chauffeurs est envisagée pour le 15 décembre, devant les locaux de l’entreprise à Paris, pendant que la loi Grandguillaume sera réexaminée le 19 décembre au parlement, et définitivement votée en janvier au Sénat.

.

L’équipe BLACK CARS

Author:

VTC: ou en est la médiation entre plateformes et chauffeurs on février 1, 2017 AT 11

[…] Marcel propose actuellement la commission la moins élevée du marché (15% TTC contre par exemple 25% chez Uber), mais les responsables réfléchissent à la possibilité d’instaurer un taux variable basé sur […]

Comments are closed.