Actualité des VTC

Retrouvez toute l'actualité des VTC !
Pénurie carburant : les professionnels redoutent la panne sèche

Pénurie carburant : les professionnels redoutent la panne sèche

27.05.2016.

Les professionnels se retrouvent dans une situation délicate en France. L’enjeu est considérable car sans carburant ils sont dans l’incapacité de mener à bien leur travail et risquent de se retrouver sans entrée d’argent, subitement jetés devant cette aridité des pompes à essence.

.

Dans cette galère, chacun essaie de s’organiser tant bien que mal mais certains professionnels ont plus de chance que d’autres. Le Syndicat mixte des Transports du Douaisis (SMDT) bénéficie de vingt jours d’autonomie du fait de posséder ses propres cuves. Le réseau de bus Evéole peut donc pour le moment traverser cette période de crise sans trop de difficulté et il en est de même pour les transporteurs routiers qui peuvent faire le plein en interne comme en externe. Bien sûr, plutôt que de puiser directement dans leur stock, ils préfèrent dans un premier temps faire le plein sur les routes.

.

Du côté des transporteurs routiers ainsi que des ambulanciers, la situation reste contrôlable pour le moment selon leurs dires, étant donné qu’ils possèdent une quantité non négligeable de carburant de secours. Néanmoins, un transporteur a affirmé que la livraison prend plus de temps qu’à l’accoutumée, ne présageant rien de bon. Pour se préparer à toute éventualité, les gérants des sociétés de transport font bien comprendre aux chauffeurs la nécessité d’économiser au maximum les réserves de la maison.

.

La tournure est hélas toute autre pour les chauffeurs de taxi qui sont immobilisés faute de carburant, malgré la priorité dont ils bénéficient et il en est de même pour les dépanneurs. En effet, il n’y a plus moyen de se ravitailler dans les stations d’essence réquisitionnées qui sont totalement à sec. Ces deux entités qui ne peuvent utiliser leurs cartes professionnelles que dans certaines stations se voient donc dépourvues de leur avantage. Pour l’instant, les plus débrouillards ont pu trouver du carburant, moyennant toutefois une certaine distance à parcourir, mais au rythme où vont les choses, cette solution ne fera pas long feu.

.

Une chose est sûre, si cet état perdure, elle occasionnera des pertes considérables pour les professionnels de tout gabarit. Les transporteurs vont tôt ou tard finir par épuiser leurs réserves et se retrouveront dans la même situation que les taxis. D’un côté comme de l’autre, ils ont tout intérêt à ce que le conflit soit résolu, entraînant ainsi le déblocage des raffineries.

.

Au plaisir de vous conduire.
L’équipe BLACK CARS

.

Author:

Waze: Possibilité de concurrence avec Uber on septembre 5, 2016 AT 07

[…] de covoiturage ne permet donc que de compenser un peu la dépense dans les frais, l’achat du carburant. Pour les passagers que le chauffeur prendra en cours de route, le service sera complètement […]

Comments are closed.